Le Renard et le petit Tanuki, tome 1 à 3

Le manga du vendredi #3

Certains animaux naissent avec de mystérieux pouvoirs dont ils se servent parfois pour semer le trouble dans le monde des humains… On les appelle les « métamorphes » ! Il y a de cela fort longtemps, l’un d’entre eux, un renard noir à la puissance phénoménale, se mit à semer la terreur et à se jouer des dieux…

Le Renard et le petit Tanuki, tome 1, Mi Tagawa

C’est l’histoire de…

Senzo, le renard noir, puissant métamorphe qui a dépassé les bornes et énervé les dieux. Pour la punir, la déesse du Soleil l’a plongé dans un puissant sommeil. 300 ans plus tard, il est sorti de sa prison sous conditions : privé de sa force, il devra éduqué au service des dieux un adorable petit Tanuki, puissant métamorphe lui aussi et abandonné par ses parents.

Senzo, sous la menace et la douleur, va devoir dépasser son mauvais caractère et son désir de vengeance.

L’auscultation du Dr Fatale

Le renard et le petit tanuki est le deuxième manga publié en France de la mangaka Mi Tagawa. La série est en cours de publication par les éditions Ki-oon dans la collection Kizuna. Le premier tome est paru en novembre 2020 et c’est son adorable couverture à l’aquarelle qui a provoqué l’envie de lecture.

Résumé et personnages du tome 1

Senzo le noir était un puissant métamorphe mais il a déconné. Semant la terreur sur son passage, il a provoqué la colère des dieux. Pour le punir, ils l’ont plongé dans un puissant sommeil.

300 ans plus tard, de nos jours, la déesse du soleil le réveille. Tout feu tout flamme il s’apprête à commettre un massacre mais se fait maitriser en deux temps trois mouvements. La déesse l’a privé de ses pouvoirs, il n’est plus qu’un simple renard doué de paroles, d’un caractère exécrable et allergique à toute forme d’autorité.

S’il veut retrouver de sa superbe, il va devoir collaborer et servir d’éducateur à un tout jeune métamorphe tanuki qu’il nommera Manpachi. Mission : apprendre et aider ce petit tanuki à devenir un digne serviteur des dieux.

Et tout cela sous la surveillance, plus ou moins vigilante de :

  • Koyuki, une renarde métamorphe au service de la déesse Inari, aussi solaire que Senzo est sombre.
  • Tachibana, le chien métamorphe fou-fou intégré à une meute de loup.
  • Mikumo, loup métamorphe et binôme de Tachibana, bien plus rigoureux et grognon que son associé.

Résumé et personnages du tome 2

Manpachi, candide de nature, aime beaucoup Senzo. Mais le renard noir n’est pas sur la même longueur d’onde et rabroue le petit Tanuki. Sa famille lui manque et Momoji, un blaireau métamorphe escroc en profite pour l’isoler de Senzo.

De retour dans sa forêt d’origine, Manpachi découvre tous les animaux profondément endormis. Et voilà qu’en plus, Momoji et lui sont attaqués par des loirs du Japon.

De nouveaux personnages sont introduits :

  • Momoji, le blaireau métamorphe escroc et cruel.
  • de nouveaux binômes de loups dont Chiaki et Hagiri qui seront au coeur du troisième volume.
  • Shiratobi, le parrain du clan des chats métamorphes de Tokyo.

Résumé et personnages du tome 3

Hagiri, blessé, demande l’aide de Senzo et Manpachi pour retrouver un chaton métamorphe. Hagiri est un loup atypique. Elevé par des chats, il a du mal à s’intégrer à la meute. Il est sans cesse rabaissé, a une très faible estime de lui même et ses relations avec son coéquipiers sont tendues. Il passe son temps à venir en aide aux chats perdus ce qui exaspère ses congénères.

Dans le même temps, une enquête est ouverte par les loups suite à la découverte du corps sans vie d’un métamorphe. Problème : le meurtrier n’a pas laissé d’odeur. Comme s’il avait ingéré une drogue : le dendropanax. Or qui avait du dendropanax en sa possession ? Chiaki !

Les nouveaux personnages :

  • Hagiri et Chiaki, introduits dans le tome précédents sont au coeur de l’intrigue.
  • encore des nouveaux loups, je n’arrive plus à identifier les binômes. Je retiendrais Funa, loup haut placé dans la hiérarchie et formateur de Hagiri et Chiaki.
  • Mi, chatonne métamorphe à deux queues.

Une fable animalière craquante

Le renard et le petit tanuki est publié par les éditions ki-oon dans la collection kizuna. Kizuna est un mot important dans le langage japonais et signifie « le lien », la force d’attraction qui relie les gens et les choses entre eux. Cette collection est à destination de tous les publics et de tous les âges. Ce qui signifie que ce manga peut être lu aussi bien par les enfants que par les adultes.

Le trait de l’auteur est doux et clair. Les illustrations sont vraiment jolies, à la limite du kawai. La mise en scène manque parfois un peu de clarté dans les scènes d’action où je n’ai pas toujours bien compris qui faisait quoi.

Le premier tome est un bon tome d’introduction. Il présente les personnages et les enjeux et nous montre les premières relations qui se jouent entre eux. Le manga repose initialement sur la différence entre Manpachi, petit tanuki tout mignon, émerveillé, confiant et affectueux et Senzo, renard en colère, solitaire, mal aimé et craint.

Le deuxième tome sert de mise en place à l’intrigue développée dans le troisième tome. On sent déjà que la relation évolue entre Manpachi et Senzo.

Le troisième volume est déjà un tome de résolution. Par contre j’ai commencé à me perdre dans les binômes de loups. Le scénario gagne en complexité et m’a paru manquer un brin de clarté à certains endroits. Mais le volume se lit très bien. Il y a de l’action, des retournements de situation et toujours l’air revêche de Senzo qui est si drôle. Son passé se dévoile petit à petit et je sens que quand l’auteur choisira de nous dévoiler ce qu’il s’est passé, on va avoir mal au coeur car le Senzo renardeau me parait aussi mignon que Manpachi mais bien plus isolé et ostracisé.

Un autre des points forts de ce titre, c’est l’immersion dans le folklore japonais et le monde des Yokais et ce de façon bien plus positive qu’elle ne l’ait dans le manga Mao, par exemple.

Le renard et le petit tanuki est donc une série accessible à tous au dessin agréable et qui véhicule des valeurs positives et humanistes par le biais de personnages capables de passer de la forme animale à la forme humaine et à la frontière du monde des vivants et des esprits. Le manga présente quelques défauts à mon sens mais parvient à capter son lecteur. De plus, ayant relu les trois volumes pour la rédaction de la chronique, je peux l’affirmer : ils se relisent très bien.

Le tome 4 est déjà paru (il est dans ma PAL), tome 5 annoncé pour le 12/08/2021. Série en cours au Japon.

Mi Tagawa est également l’autrice de Père et fils, une série en 8 tomes sur la paternité également publiée par les éditions ki-oon.

La prescription du Dr Fatale

Si vous aimez les personnages qui se transforment en animaux :

Fruits basket de Natsuki Takaya

Résumé de l’éditeur : Tohru, orpheline de seize ans, a décidé d’être totalement indépendante. Elle installe une grande tente au milieu d’un terrain en friche. Malheureusement, le terrain appartient aux Sôma, une famille maudite, dont les membres se transforment en l’un des douze animaux du zodiaque chinois à chaque fois qu’ils sont trop fatigués ou approchés de près par une personne du sexe opposé ! Tohru est la première à percer leur secret…

Fruits Basket est une série achevée en 23 volumes qui bénéficie d’une nouvelle publication en format premium de 12 volumes par les éditions Delcourt. L’occasion de redécouvrir l’histoire de Tohru et de la famille Sôma dont les membres se transforment en animaux du zodiaque chinois.

Si vous aimez la collection Kizuna :

Beyond the Clouds de Nicke, série en cours, 4 volumes parus à ce jour

Résumé de l’éditeur : Dans la Ville jaune, les usines crachent leur fumée jour et nuit, cachant le ciel et ses astres. Le jeune Théo n’a jamais vu les étoiles, ni passé les portes de la ville. Enfant, il rêvait de partir à l’aventure, à la poursuite des créatures fantastiques de ses livres préférés, mais la réalité l’a rattrapé. Son travail à l’atelier de réparation Chikuwa devient son quotidien.

Sa routine est chamboulée le jour où il tombe sur une fillette pas comme les autres : c’est une humaine ailée, une espèce appartenant pourtant au monde des légendes ! Inconsciente après être tombée du ciel, elle a perdu une de ses ailes, ainsi que la mémoire… Théo fera tout pour percer le mystère de cette rescapée des cieux !

À mi-chemin entre les films de Ghibli et les mondes de Final Fantasy, découvrez l’univers poétique de Beyond the Clouds et suivez les aventures de deux enfants hors du commun : Théo, le jeune bricoleur de génie, et Mia, la fillette ailée !

Si vous aimez les tanukis :

Pompoko : film d’animation de Isaho Takahata pour les studios Ghibli.

Le film met en scène une tribu de Tanukis confrontée à l’invasion par l’homme de son milieu de vie. Pour se protéger, ils vont tenter d’effrayer les humains grâce à leur pouvoir de métamorphose.

A vous

Dites moi en commentaires si vous avez lu le renard et le petit Tanuki ? Avez-vous aimé ? Lisez-vous des mangas des éditions Ki-oon ?

Je vous souhaite de bonnes lectures et que l’imagination soit avec vous !

A la semaine prochaine pour une nouvelle chronique manga.

Un commentaire

Laisser un commentaire