Les beaux étés, T1. Cap au sud !

La BD du samedi #1

– Tu te souviens de nos vacances en Ardèche?

– En quelle année était-ce encore? En 74?

– Non, en 73! Mais si, rappelle-toi : c’était l’année de la « maladie d’amour » de Sardou. On l’entendait partout!

Les beaux étés T1. Cap au Sud ! de Zidrou et Jordi Lafebre

C’est l’histoire de…

la famille Faldérault qui part en vacances dans le sud de la France.

Les Faldérault sont belges. Le papa est dessinateur de BD, la maman ne s’épanouie pas dans son travail. Ils ont 4 enfants. Et il y a Tchouki !

Tout ce petit monde s’entasse dans la 4L familiale, direction : le sud.

Mais si le soleil baigne la région de son beau soleil, quelques nuages dont certains bien noirs planent sur la famille Faldérault. Les filles se chamaillent, l’ainée est complexée et les parents ont des problèmes de grands.

« Est ce que tu viens pour les vacances? »

Zidrou, le scénariste et Jordi Lafebre, le dessinateur se connaissent bien. Ils ont déjà commis ensemble un One Shot, « Lydie » et un polar sous forme de dyptique « La Mondaine » publiés chez Dargaud.

Ils souhaitaient poursuivre leur belle collaboration et proposer une série plus personnelle. L’histoire raconte que Zidrou aurait dit : « J’aimerais parler de pique-nique ». De cette idée a découlé celle d’une bande dessinée sur les vacances puis le thème de la famille a suivi.

La série a ceci de personnel qu’elle suit une famille belge de 4 enfants comme celle de Zidrou. Le père est dessinateur de BD comme Jordi. Les années 70, toute la jeunesse de Zidrou et une des période préférée de Jordi Lafebre né en 1979.

Le but de la série : suivre ces personnages dans leur vie, dans l’ordre ou le désordre mais toujours en été comme le chantait si bien Nino Ferrer.

Zidrou est un scénariste prolixe. Je crois bien ne pas avoir lu un seul numéro du journal de Spirou sans lui ( j’étais abonnée quand j’étais gosse ). C’était la période de l’élève Ducobu, de Tamara, les Crannibales, Sac à puces et bien d’autres. Zidrou parle à tous et quand il scénarise pour les adultes, cela donne de petits bijoux comme l’Adoption en collaboration avec Arno Monin. Il sait donc tout faire. Des histoires courtes, de l’humour, de la BD jeunesse, de la BD adulte, des récits de vie et même de la ré interprétation de personnages comme dans La Bête où il ré écrit le mythe du Marsupilami, créature inventée par Franquin.

Jordi Lafebre est espagnol et est enseignant. Il débute sa carrière par la publication de petites histoires publiées dans le journal de Spirou. Il est vite repéré par Zidrou. Le courant passe bien entre les deux hommes et c’est tant mieux pour nous 😊.

Mon avis

Comme l’annonce le quatrième de couverture, les beaux étés est une série qui parle de la vie. De la vie en période estivale quand la famille travaille toute l’année et se retrouve pour les vacances.

Zidrou et Jordi Lafevre nous invitent dans le quotidien d’une famille de la classe moyenne des années 70. Ca fleure bon la nostalgie et la liberté. En ce temps là, on pouvait partir en vacances sans s’y prendre 1 an à l’avance, sans réserver et sans même vraiment savoir où on allait.

Mais les problèmes ne s’arrêtent pas en juillet – août. Le couple parental bat de l’aile et le drame plane. Les auteurs narrent et dessinent le récit tout en douceur et en délicatesse. Ca sent le vécu, l’émotion de la maison que l’on ferme pour les vacances, la découverte du lieu de villégiature, les improvisations et les imprévus.

Cap au sud est une bande dessinée tendre et émouvante au scénario juste, empreint de nostalgie et de fraicheur. Le dessin de Jordi Lafebre est comme souvent doux et lumineux. Une lecture qui réjouit autant qu’elle émeut ( j’ai versé ma petite larme à la fin ).

Je ne suis pas sure d’avoir les mots pour vous dire combien cette bande dessinée est jolie. Je vous donne donc le lien vers la très belle chronique de Jacques Schrauwen trouvé sur le site de le RTBF.

Les Beaux Étés : 1. Cap au sud ! (rtbf.be)

Les beaux étés :

  • scénario : Zidrou
  • illustration : Jordi Lafebre
  • couleurs (sublimes) : Jordi Lafebre et Mado Pena
  • éditeur : Dargaud
  • 6 albums parus

La prescription du docteur Fatale

Du même illustrateur :

Une pépite, un coup de coeur que cette bande dessinée.

Vous pouvez accéder à la chronique que j’avais publié sur mon précédent blog en cliquant sur le lien.

Résumé de l’éditeur : C’est l’histoire d’un amour à rebours. Une passion platonique mais éternelle entre deux êtres. D’un côté, il y a Ana. Sexagénaire charismatique, ancienne maire tout juste retraitée, mariée et maman. Une battante au grand coeur qui impose le respect. De l’autre, il y a Zeno. Célibataire endurci, libraire proche de la retraite et doctorant en physique qui aura mis quarante ans pour terminer sa thèse. Un esprit libre et voyageur, aussi séduisant que mystérieux.
Au fil des années, ils ont tissé ensemble un amour impossible et intarissable. Tout en égrainant les excuses qui ont empêché qu’elle ne prenne forme, on remonte le temps de cette romance et de ses méandres… jusqu’à sa source.

Du même scénariste :

L’Adoption est une série d’une grande intelligence, d’une tendresse infinie qui donne foi en l’humanité.

résumé :

Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c’est la vie de tous qui est chamboulée. Mais pour Gabriel, ce sera encore plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n’a jamais pris le temps d’être père. Des premiers contacts un rien distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d’imaginer.

Une bande dessinée magnifiquement illustrée par Arno Monin publiée chez Bamboo Editions.

Avez-vous lu les Beaux étés ? Quelles sont les BD de Zidrou et/ou de Jordi Lafebre que vous aimez?

Je vous souhaite de bonnes lecture et que l’imagination soit avec vous!

A samedi prochain pour une nouvelle chronique BD.

4 commentaires

  1. Bonjour, cette BD m’avait aussi beaucoup plu, toute en délicatesse et en nostalgie. Et c’est là qu’on se rend compte combien notre mode vie a changé en pas si longtemps que ça finalement.

    Je me joins à toi pour conseiller cette lecture qui nous emmène dans l’univers d’une famille bien attachante.

    • Bonjour, merci pour ton commentaire 😊 J’ai prévu de lire le tome 2 dans le WE pour de nouvelles aventures estivales. Je te conseille aussi fortement l’adoption, une BD en trois tomes très touchante.

      • « L’adoption » est disponible dans ma médiathèque, j’ai réservé les tomes 1 et 2.
        Merci pour tous ces conseils de lecture.
        Bon dimanche

Laisser un commentaire