Trois soeurcières

Challenge de lecture: les Annales du Disque-Monde #6

Plus de deux mois après la lecture de Sourcellerie, le challenge de lecture se poursuit avec le sixième volume des Annales du Disque-Monde de Terry Pratchett. Entre les deux romans de Terry Pratchett, j’ai lu Dans la main du diable de Anne-Marie Garat. Une lecture intense, exigeante qui m’a occupée pendant deux mois. J’étais donc plutôt contente de renouer avec de la fantasy humoristique et un récit court et enlevé.

Qu’est-ce que ça raconte?

Je me suis rendu compte qu’il était parfois difficile de résumer les histoires de Terry Pratchett. Avec ce 6è volume, la tâche est plus aisée.

Tout commence par un soir de tempête. Une tempête consciencieuse qui a beaucoup répété avant de se produire sur la scène du Disque-Monde. Cette pauvre tempête se fait presque voler la vedette car deux autres évènements se produisent en même temps qu’elle.

  • Magrat, Nounou Ogg et Mémé Ciredutemps, 3 sorcières bien dans leur peau et dans leurs baskets se réunissent en convent. Elles n’ont pas trop l’habitude. Surtout Nounou Ogg et Mémé Ciredutemps qui sont habitués à se la jouer solo. Mais Magrat est une jeune sorcière pleine d’idéaux et au sens de la théâtralité exacerbé et les deux autres ont bien voulu lui faire le plaisir d’une réunion de sorcière.
  • Le roi Vérence dégringole des escaliers, une dague dans le dos et son héritier légitime est escamoté au nez et à la barbe du meurtrier.

Nous sommes sur le Disque, donc rien ne va se passer comme prévu. Le roi assassiné va devenir un fantôme, son assassin va très mal vivre son geste (Pour assassiner, il faut des nerfs. Ce personnage en est parfois dépourvu.) Les sorcières vont s’en mêler, faire des présents à l’héritier, perdre un chat, croiser l’amour et j’en passe. Et bien sur, nous ferons une incursions à Ank Morpock, volerons sur un balai et jetterons des sorts.

L’incipit

Le vent hurlait. La foudre lardait le pays comme un assassin maladroit. Le tonnerre roulait en va-et-vient sur les collines sombres cinglées par la pluie.

Mon avis

Avec Trois soeurcières, Terry Pratchett poursuit le cycle des sorcières et réemploie le personnage de Mémé Ciredutemps, fort remarqué et apprécié dans La Huitième Fille. Ici il lui refile deux acolytes, Nounou Ogg, une sorcière de tempérament, aussi délurée que Mémé Ciredutemps peut être prude et Magrat, jeune sorcière tape à l’œil.

Ces trois sorcières vont se retrouver mêler à une sombre histoire d’assassinat et vont devoir réinstaller l’héritier légitime sur le trône. Le problème étant que ce fameux héritier n’est qu’un bébé et qu’il a un gout prononcé pour le théâtre.

Dans ce sixième roman des Annales du Disque-Monde, l’intrigue est plus linéaire que dans le précédent. Les enjeux sont plus clairs pour la lectrice que je suis.

Les personnages secondaires sont toujours aussi inventifs et farfelus. Dans ce volume, ils servent parfaitement l’intrigue pour un récit qui m’a paru plus incisif et plus rythmé que dans Sourcellerie que j’avais trouvé plutôt décousu et où j’avais eu du mal à suivre.

Avec trois Soeurcières, Terry Pratchett livre une histoire aux accents tragédiques avec un grand sens de la mise en scène pour son récit le plus shakespearien. Les références aux œuvres de William Shakespeare sont nombreuses et bien amenées.

Trois soeurcières est donc un récit efficace, rythmé, drôle, emprunt de référence. Un vrai spectacle de théâtre.

Et n’oublions pas les guest stars: la Mort et le bibliothécaire.

On notera l’absence reposante des mages qui ont tendance à faire n’importe quoi sur le Disque et à mettre la pagaille dans les Annales.

La prescription du Dr Fatale

Récit shakespearien oblige, je vous oriente vers les œuvres qui ont inspiré Terry Pratchett:

  • La tempête de William Shakespeare
  • Macbeth de William Shakespeare, une pièce où on assassine un roi et où on compte non pas une, mais bien trois sorcières (comme par hasard)

Enfin, je ne pouvais pas conclure ces prescriptions sans citer l’émission Blockbuster animée par Frédéric Sigrist sur France inter qui a consacré une heure d’émission à Sir Terry Pratchett. Emission que vous pouvez retrouver ici!

Les chroniques du challenge

Le cycle de Rincevent :

Le cycle des Sorcières :

Le cycle de la Mort :

Je vous souhaite de belles lectures et que l’Imagination soit avec vous!

Laisser un commentaire